1 mars 2015

Gâteau manqué

Gâteau manqué

Un de ces gâteaux nés d'une erreur de préparation, sur lequel je suis tombée en parcourant un vieux livre de pâtisserie...


La petite histoire


Direction la maison Félix à Paris. Un ouvrier qui préparait un biscuit de Savoie râta le montage des blancs en neige. "C'est un gâteau manqué !" s'écria le patron. 
Gâteau manqué
Pour rattraper la recette, on ajouta du beurre et une couche de pralin dessus. Quelques jours plus tard, la cliente qui avait fait la commande félicilita la maison et demanda le nom du gâteau "- le gateau manqué". Depuis, il connut le succès et donna son nom à un type de moule.



Ingrédients :


Pâte :
- 3 oeufs
- 125 g de sucre en poudre
- 40 g de beurre
- 80 g de farine
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel

Décor :
- 80 g de pralin (j'ai utilisé la recette de pralin maison de la petite pâtisserie d'iza)
- 1 prune au sirop
- sucre glace

Recette :

1. Battez les 3 blancs d'oeufs en neige.

2. Mélangez les 3 jaunes d'oeufs avec 125 g de sucre, 1 sachet de sucre vanillé et 1 pincée de sel. Ajoutez 40 g de beurre fondu.

3. Incorporez délicatement au mélange précédent, en alternant, 80 g de farine et les 3 blancs en neige.

4. Versez la pâte dans un moule à manqué beurré et fariné (avec un rond de papier sulfurisé au
Dictionnaire universel de cuisine pratique fond pour moi). Enfournez dans un four préchauffé à 150°C pendant 15 min.

5. Sortez le gâteau du four et parsemez-le de pralin. Remettez-le à cuire à 150°C pendant 15 min supplémentaires.

6. Laissez refroidir le gâteau pendant 10 min puis démoulez-le. Décorez-le d'une prune au sirop en son centre et saupoudrez-le de sucre glace.

Résultat : un gâteau bien moelleux avec une couche de pralin croustillant. A tester avec d'autres parfums !

Gâteau manqué

Gâteau manqué

Gâteau manqué

Source : une recette inspirée de celle du gâteau manqué de Joseph Favre, Dictionnaire universel de cuisine pratique : encyclopédie illustrée d'hygiène alimentaire, tome 3, 1905, (consultable en ligne sur Gallica). 

Au passage, voici quelques définitions qui m'ont été utiles pour comprendre la recette :
  • Praliner : faire rissoler un aliment dans du sucre / déposer une couche d'amandes hachées grillées, de pralines écrasées ou de pralin à la surface d'une préparation. 
  • Chinois : bigarade à l'eau-de-vie (orange amère issue du bigaradier de Chine).

8 commentaires:

  1. Quand je rate un gateau ça ne donne pas d'aussi beau résultat!....c'est un beau manqué que j'ai très envie de goûter!....

    RépondreSupprimer
  2. Il me parait parfait ce gâteau manqué !!!

    RépondreSupprimer
  3. Un gâteau tout en tradition, avec cette petite touche de pralin, je ne peux qu'avoir envie de goûter !

    RépondreSupprimer
  4. Et bien, manqué ou pas, il est bien alléchant !

    RépondreSupprimer
  5. ce gâteau me fait l'envie d'essayer

    RépondreSupprimer
  6. En regardant la photo, je me suis dit: chapeau! Mes gâteaux manqués ne sont pas aussi beaux...
    Je garde la recette pour essayer, tu as éveillé ma curiosité...

    RépondreSupprimer
  7. comme quoi il ne faut jamais dire qu'une recette est foutue avant d'y avoir gouter, on peut avoir des surprise!!! bisous

    RépondreSupprimer
  8. Excellente découverte :)) Je connaissais le gâteau magique, le gâteau invisible, le gâteau marbré et voilà le gâteau manqué !!! pas tant que çà visiblement ! lol !
    Merci pour ce délicieux partage !
    Bise ! Sandy

    RépondreSupprimer