15 janvier 2009

Galette des rois républicaine

Galettes des rois de Rémi Potey

Notre président a eu aussi le droit à sa galette mardi dernier, offerte par les boulangers et pâtissiers de France depuis une tradition débutée en 1975.

1,20 mètre de diamètre pour 150 personnes (et une facture de 330 euros) … Mais qui a eu la fève ? Personne car Rémi Potey, le boulanger qui fournit depuis quatorze ans la galette, ne met jamais de fève. Ca ne ferait pas trop catholique … euh républicain de couronner quelque’un à l’Elysée.

Affiche des galettes des rois de Rémi Potey

Il faut dire que la période où la tradition de la galette faillit disparaître fut la Révolution. Le 4 nivôse de l’an III, un député proposa à la Convention de la remplacer par le « gâteau de l’Egalité ». Tirer les rois était alors associé aux symboles du despotisme, alors même que cette coutume a toujours été une façon de tourner en dérision les puissants et l’ordre établi, en désignant le roi d’un jour. Pour se concilier avec les pâtissiers, la fête devint la fête des Sans-Culottes ou fête du Bon Voisinage, avec des fèves en forme de bonnet phrygien.

 
Galettes des rois de Rémi Potey

Bien sûr, j’ai voulu avoir le goût de cette galette. Des chefs-d’œuvre en pâte feuilletée ornaient la devanture, avec différents motifs de croisillons ou de feuilles. Il y avait même des galettes sèches, les galettes de nos arrière-grand-parents selon la vendeuse, sans garniture, qui les mangeaient avec de la confiture.

Rémy Potey a reçu cette année la médaille de bronze de la meilleure galette, et a eu le prix du meilleur croissant 2008.
Et les fèves sont aussi sous le signe de la République, puisqu’on peut collectionner les présidents… on pourrait toujours actualiser la galette des rois en la rebaptisant « galette des Présidents », et s’imaginer à la place d’un Sarkozy choisissant sa Carla.
 
 
Adresse :
Rémy Potey, 77, rue Victor Hugo à Levallois-Perret. Métro ligne 13, arrêt Mairie de Clichy, puis 15 min de marche ou ligne SNCF Saint-Lazare jusqu’à Clichy Levallois. (galette individuelle : 2,10 euros ; galettes de 7 à 35 euros).
 
Voir aussi : d'autres recettes parisiennes sur recettes.de

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire