5 novembre 2011

Gelée de prunelles

Gelée de prunelles

Les pruneliers sont des arbustes sauvages qui poussent dans les haies du bord des bois et des chemins.
 
Prunelier

Aussi appelées épines noires, épinettes ou buissons noirs, ils se couvrent en automne de petites prunes violettes, ou prunelles, qui comportent peu de chair par rapport au noyau. La récolte doit se faire de préférence après les premières gelées, qui amollissent et adoucissent l'acidité des fruits. Attention aux échardes car les branches sont épineuses !
 
Prunelles


Mon arrière-grand-mère normande en faisait des fruits à la liqueur, avec le calvados maison. D'ailleurs, en patois normand et picard, on nomme aussi les prunelles les "crèques", issu de l'ancien français "creque" ; le créquier, représenté comme un arbre à sept branches, est aussi une figure héraldique.
 
Ingrédients (pour 1 kg de jus de prunelles) :


- 1 kg de sucre
- 200 ml d'eau
- 1/2 citron
 
Recette :
 
1. Lavez les prunelles.
 
Prunelles


2. Mettez-les 10 min avec un peu d'eau sur le feu, afin qu'elles éclatent.
 
Prunelles


3. A l'aide d'une étamine, pressez les prunelles pour recueillir le jus. Pesez ce jus pour déterminer le poids des autres ingrédients.


4. Faîtes cuire le sucre, l'eau et le 1/2 citron pressé au boulé (121° C, environ 5 min). Ajoutez le jus et portez à ébullition pendant 15 min environ en écumant régulièrement. Lorsque la confiture est prise, retirez le citron.
 
Gelée de prunelles sur le feu


5. Remplissez les pots à ras bord et fermer. Retournez et laissez reposer 10 min avant de refroidir rapidement dans une bassine d'eau froide.


Source : pour les gelées de fruits : Miot Francis, Faîtes vos confitures en deux coups de cuillère à pot, I.D. l'édition, 2007 ; article wiktionary sur l'étymologie de "creque".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire