15 juillet 2010

Confiture de groseilles de Bar-le-Duc

Confiture de groseilles de Bar-le-Duc

Pause gourmande devant l'église Saint-Etienne, dans le quartier Renaissance de Bar-le-Duc... pour déguster le "caviar" sucré. Depuis le XIVème siècle, la ville est renommée pour la confiture de groseille épépinée à la plume d'oie.


Au Moyen Age, les nobles et bourgeois, quand ils avaient gagné un procès, remerciaient les juges en leur présentant quelques verrines de confitures. Les visiteurs de marque, Princes, et Grands Personnages, qui entraient dans la ville étaient aussi friants de ces délicats mets.
 
Confiture de groseilles de Bar-le-Duc

Depuis cette époque, les groseilles rouges ou blanches, qui contiennent en moyenne sept pépins, sont épépinées minutieusement avec une plume d'oie. Chaque grain est incisé délicatement sur le coté et les pépins sont extraits un à un en les faisant glisser dans la hampe creuse de la plume. Puis l'entaille est recouverte avec le lambeau de peau, pour préserver la forme des grains.
 
Bar-le-Duc
 
Voir aussi : d'autres recettes lorraines sur recettes.de

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire