11 décembre 2009

Bûche de Noël meringuée à la confiture

Bûche de Noël meringuée à la confiture

Commençons à préparer Noël avec une suggestion parmi les multiples recettes d'un gâteau traditionnel qui imite une bûche.

La bûche de bois fait partie des rites anciens de Noël. Elle porte des noms spécifiques selon les régions : "souche" en Ile-de-France, "chuquet" en Normandie, "kef an nedelek" en Bretagne, "cosse" dans le Berry, "Christbrand" en Allemagne, etc.

Sélectionnée parmi les gros troncs d'arbres fruitiers, elle était ornée de rubans et de dentelles avant d'être allumée, après une cérémonie de bénédiction, par le plus jeune de la famille ou un aïeul à l'aide d'un brandon (bâton béni à l'église ou venant du feu de la Saint-Jean). On l'arrosait parfois d'eau bénite, de vin, d'huile ou de miel. En Bretagne, elle brûlait toute la nuit du réveillon tandis qu'on racontait des histoires devant l'âtre. La consummation pouvait durer deux à trois jours, et même pendant les douze nuits séparant Noël de l'Epiphanie. On attribuait aux chardons et tisons récupérés dans les cendres des vertus prophylactiques et guérisseuses contre les brûlures. Les cendres répandues sur les têtes du bétail ou dans les champs assuraient l'abondance et la protection contre les maladies.

Cette tradition remonte aux origines païennes de la fête, célébrant le solstice d'hiver avec la symbolique de la lumière, et l'abondance future avec l'arbre fruitier. En Normandie (pays de Caux, pays d'Auge, Rouen), on allumait des feux de joie la veille de Noël.


Ingrédients :

Génoise :
- 2 oeufs
- 50 g de sucre en poudre
- 1 sachet de sucre vanille
- 60 g de farine
- 1/2 cuillerée à café de levure
- 1 pincée de sel

Sirop :
- 30 g de sucre
- 2 cuillerées à soupe de rhum

Garniture :
- quelques cuillerées de bonne confiture maison

Décor meringué :
- 2 blancs d'oeufs
- 70 g de sucre en poudre
- 1 pincée de sel

Recette :

1. Préparez le sirop.
Faîtes bouillir 5 cl d'eau avec le sucre. Laissez refroidir puis ajouter le rhum.

2. Préparez la génoise.
Fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre. Ajoutez deux cuillerées à soupe d'eau, puis la farine tamisée et la levure.
Incorporez les blancs battus en neige avec le sel.
3. Etalez la pâte à génoise à l'aide d'une cuillère sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, pour former un rectangle d'environ 30x25 cm. Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pour environ 10 min, jusqu'à ce que la génoise commence à dorer. Sortez-la immédiatement du four et laissez-la refroidir en la recouvrant d'un linge humide pour en conserver la souplesse.

4. Montez la bûche.
Décollez le biscuit du papier sulfurisé en passant un pinceau humide sur la feuille. Imbibez-le de sirop et nappez-le de confiture. Roulez-le délicatement.
Coupez les extrémités à la verticale : on peut les manger tout de suite, ou posez-en une sur la buche pour imiter le départ d'une branche.

5. Préparez le décor meringué.
Battez les blancs en neige avec le sel, en versant peu à peu le sucre.

6. A l'aide d'une spatule, recouvrez le biscuit pour lui donner l'aspect d'une bûche sous la neige. Enfournez 20 min dans un four préchauffé à 100°C pour que la meringue dore.

Puis laissez les lutins envahir le décor...

 
Sources : Pour l'histoire de la bûche de Noël : Grisel Catherine, Niel André, Hommes et traditions populaires en Normandie, Martelle éd., 1998, p. 73 ; Sike Yvonne de, Fêtes et croyances populaires en Europe au fil des saisons, Bordas, 1994. Voir aussi : un article de la France Pittoresque et pour la tradition des douze jours, mon article d'il y un an.

Pour des recettes de bûches : Edelman Florence, Patisserie maison, les 200 recettes incontournables, Marabout, 2009, p. 120 ; une recette de bûche à la confiture et au chocolat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire